Jambon Beurre News
Le journal des réformateurs
n°12bis - 18 mars 2003
 

Edito

Ce sera juste une mise à jour du Baromètre JB News !!
                                                                                                  JBA, Rédacteur en chef déséspéré sur sa maquette
 
 



Le baromètre JB News

JB News présente ses indices de popularité sur la période 15 au 18 mars 2003. Les personnes ou partis sont présentés de l'indice le plus fort au plus faible.
 
Indice actuel
(15-18/03/03. référence : 10-15/02/03)
Classement actuel
Elmer 89 (n.d.) 1 (n.d.)
Jean-Benoit 76 (+8) 2 (=)
Calie 70 (-17) 3 (-2)
Ra Dada 62 (+23) 1 (+1)
Cyril 61 (+11) 4 (+1)
Juli 49 (=) 5 (+1)
François 46 (-22) 6 (-4)
Arpad Orenko 45 (+23) 2 (+1)
Yann 45 (+67) 7 (+4)
Matthieu 42 (-11) 8 (-4)
Gladys  de Caryatys  37 (-7) 3 (-2)
Pierre S. 30 (+28) 9 (-1)
Ar Adad 28 (+14) 4 (=)
Théophrate de Mythilène 14 (+2) 5 (=)
Virginie  11 (n.d.) 10 (n.d.)
Jochen Gorbulski 11 (=) 6 (=)
Reinhàrdt von Heydler 7 (+7) 7 (=)
Jean-François 6 (-3) 11 (-4)
PAPE 4 (-8) 1 (=)
PIED 2 (+16) 2 (=)
Arnaud -21 (+2) 12 (=)
Egon Scheinwald -21 (-8) 8 (=)
MAL -24 (+14) 3 (=)
Kelmerd Dandàllszj -26 (-7) 9 (=)
Julien -30 (-11) 13 (-3)
Jean-Philippe -33 (n.d.) 14 (n.d.)
Pierre M. -44 (n.d.) 15 (n.d.)
Pauline -45 (-38) 16 (-7)
Nicolas -46 (-16) 17 (-4)
Fabien -55 (n.d.) 18 (n.d.)
UNS -56 (+3) 4 (=)
Deborah -66 (-22) 19 (-3)
Briaxis Hécatée Pallasalexandride -68 (-28) 10 (=)

Une participation stablepour ce baromètre ci par rapport au précédent (9 participants soit 31% contre 32% au baromètre précédent). L'avis des personnes répondantes s'adoucit largemlent avec 1,25 avis positifs pour 1 avis négatif (contre 0,89 au baromètre précédent). Les avis sont les plus durs sont pour les partis politiques (0,43 avis positifs pour 1 avis négatif contre 0,36 précédemment) et moins durs pour les personnalités étrangères (1,56 avis positifs pour 1 avis négatif contre 1,44 précédement). Les citoyens nautiens sont dans la moyenne (1,37 avis positifs pour 1 avis négatif contre 0,87 précédement). Les classements s'échelonnent de -68 à +89 soit 79% de l'échelle maximale possible (-100 à +100).

La première surprise vient d'Elmer qui emporte la première place avec un très bon score. Calie est détronée, elle qui détenait cette place depuis notre n°9 (27 novembre), avec une forte chute (-17) qui la place en 3ème place deriière M. Ardoin qui réussit à monter dans une période difficile pour le PAPE, et alors que sa théorie d'Economie Utile est vivement critiquée.
 

Dans les fortes hausses, on note Yann qui gagne pas moins de 67 points, un record dans les remontées, et gage d'un intéret certain pour l'implication de ce citoyen dans la vie politique nautienne,  mais aussi notre juge Pierre qui gagne 28 points après un simili retour, ou Cyril (+11) qui confirme sa remontée entamée depuis le dernier baromètre. En matière de place, la seule remontée importante appartient aussi à Yann avec un gain de 4 places.

Coté baisses, Pauline absente perd 38 points et 7 places, et rejoint l'ancien leadeur de l'UNS, Nicolas. On note aussi la baisse importante de Deborah (-22) et surtout celle plus surprenante de François (-22) pour la première fois en baisse depuis son entrée dans notre baromètre !
 

Pour les partis politiques, le classement est stable, mais on note une forte baisse du PAPE (8 points) et les fortes remontées du PIED et du MAL (respectivement 16 et 14 points) ce qui place désormais le PIED à seulement 2 points du PAPE, leadeur depuis la création du baromètre du classement des partis politiques.

Pour les personnalités étrangères Ra et Arpad profite d'une remontée de 23 points chacun pour rafler les deux premières places, au détriment de Gladys en légère chute (-7). Le reste du classement est stable, avec cependant une forte baisse de BHP (28 points) qui le classe une fois de plus en dernière place du tableau.

Analyse politique :

Dans les graphiques suivants, les numéros correspondent au numéro des baromètres (et non  aux numéros des JB News), ainsi le numéro 1 correspond au second JB News (premier baromètre), et le numéro 12 correspond au JBNews 12 bis.

Le MAL

Bien que le Consul semble avoir du mal à décoler, M. Dejonghe profite d'une montée de popularité continue. Le parti en lui meme a connu une forte baisse de popularité dans le début du baromètre mais revient à un niveau moyen. L'exercice du pouvoir semble difficile à porter, et la période de grace du Consul une fois les dernières élections passées (baromètre 8) n'aura pas duré longtemps.

Le PAPE

Meme s'ils restent à des niveaux assez élevés, notament pour M. Ardoin, les membres du PAPE ont connu une érosion de leur popularité depuis le début du baromètre. Le parti en lui-meme a subit une forte baisse de sa popularité vers septembre-octobre et reste depuis à un niveau moyen. M. Duclos connait des hauts et des bas en fonction de sa plus ou moins forte présence en notre pays.

Le PIED

Depuis décembre-janvier, le président du PIED et le parti PIED connaissent une importante remontée de leur popularité, qui pourrait etre amplifié ces prochains mois par l'adhésion de nouveaux membres à ce parti devenu le plus gros parti nautien. M. Suire montre une réelle propension à se donner une bonne popularité en ne lésinant pas sur des candidatures à des postes clés. Le PIED a donc une belle ouverture pour les prochaines consulaires, et pourrait bien devenir l'outsider principal, au détriment du PAPE.

L'UNS

L'UNS a toujours souffert d'une faible popularité, qui se stabilise au alentours de -60. M. Raulet et Melle Castets, plus ou moins présents, voient leur popularité largement décroitre depuis 3 mois.

Les apolitiques

Le plus ancien nautien apolitique classé dans ce baromètre est notre juge Seguin qui a d'abord connu une période d'impopularité, avant de se hisser dans les premières places puis de chuter brutalement suite à une longue inactivité.
Melle Coopman, championne toute catégorie de l'automone-hiver 2002-2003 connait ce mois ci son premier revers.
Quand à M. Guerry, qu'une erreur de notre rédaction n'a classé qu'à partir du 6 ème baromètre, il a connu une ascension sans faute jusqu'à aujourd'hui.
M. Hualstert, dernier nautien apolitique classé depuis plus de 2 baromètre, sa popularité mauvaise s'explique amplement par une forte inactivité.
                                                                                        JBA