Jambon Beurre News
Le journal des réformateurs
n°2 - 12 avril 2002

Edito


C'est avec plaisirs que je vous livre cette deuxième version de JB News dans un contexte politique très riche avec la (re)formation cette semaine de deux partis politiques nautiens, une situation que la RFV a jusqu'alors peu (voire pas) connue.
Nous sommes ravi de voir que M. Marti Casals a fait confiance à notre rédaction en nous accordant une interview ainsi qu'une information de première importance : la refondation du PEU.
C'est aussi avec plaisirs que j'ai lu le nouveau numéro des "décombres de la semaine" de notre confrère M. Lalande, alors que nous réclamions dans nos pages la semaine dernière. En effet, la rédaction est unanime pour souhaitez voir l'offre de journaux nautiens exploser et permettre une vraie diffusion des idées. En espérant aussi revoir des anciens journaux aujourd'hui disparus.
C'est aussi avec un certain frétillement d'impatience que je vous livre les premiers résultats du Baromètre JB News en espérant que vous serez de plus en plus nombreux à nous donner votre avis sur les personnalités et partis qui font la vie nautienne.
Mais je ne vous importune pas plus longtemps et vous laisse

                                                                                                    Jean-Benoit Ardoin, Rédacteur en chef
 
 

Sommaire

Actualité
Un président de l'Université enfin élu

Du nouveau dans le paysage politique nautien

La réforme du Parlement contestée

Le Baromètre JB News

Copinage
JB News recrute

Le PAPE, seul parti politique actuel

Le PEU annonce son Congrès

Etranger
Polémique à l'e-Parlement autours du PAPE et Présidence

Interview
Juli Marti Casals, futur consul, ou éternel opposant ?

Courriers des lecteurs

Actualité

Un président de l'Université enfin élu
M. de Montalbion a été officiellement élu lundi en début d'après midi président de l'Université de Nautia suite à un long suspens qui aura duré près d'une semaine. Nous faisions part dans notre dernier numéro du méli mélo consulaire quand à l'annonce des résultats de cette élection. Lorsque nous imprimions notre dernier numéro, M. Ardoin, candidat à cette élection contestait les chiffres avancés par le Consulat, chiffres officiellement démentis peu après. Le vote a donc donné à égalité les deux candidats, MM de Montalbion et Ardoin, et le Consul a donc exceptionnellement prolongé le vote. C'est lundi vers midi que M. Ardoin s'est retiré de cette élection jugeant qu'il avait peu de chance d'être élu et préférant accélérer les réformes universitaires. Il reconnaissait alors M. de Montalbion comme "officiellement élu par le Parlement nautien". Le Consulat a peu après cloturé le vote donnant 60% des voix à M. de Montalbion. M. de Montalbion a cependant peu profité de sa nouvelle notoriété, en convoquant une courte conférence de presse que mercredi soir où il a déclaré être prêt à intégrer l'Université de Nautia au sein de Dandale et être prêt à diriger l'Université de Nautia avec l'éventuelle aide du CSUN (NDLR : Conseil de Sauvegarde de l'Université de Nautia).

Du nouveau dans le paysage politique nautien
Les politiques nautiens ont sans doute lu dans leur boule de cristal que les citoyens espéraient une revitalisation de la vie politique. Dans un sondage non encore publié de notre rédaction, 100% des nautiens se disent favorables à la création de nouveaux partis politiques et 100% d'entre eux se disent prêts à s'y investir. Ce que le peuple veut, nos politiques l'ont fait puisque deux partis politiques ont annoncé un nouveau départ.
Côté écologiste, Juli Marti Casals nous annonce la reformation du PEU qui tiendra son troisième congrès ce dimanche. Suite à des problèmes de communication avec M. Marti Casals, les projets de ce parti ne nous ont pas été communiqué mais nous y reviendrons prochainement. M. Juli Marti Casals n'est pas intervenu sur le nouveau Consul aussi nous ne savons pas s'il compte se placer dans la majorité ou dans l'opposition. Dans tous les cas, un rapprochement vers le PAPE n'est pas envisagé à l'heure actuelle par le leadeur du PEU.
Côté majorité, MM Lalande et Dejonghe ont annoncé ce soir la création du Mouvement pour l'Abolition de la Léthargie (MAL) à ne pas confondre avec le Mouvement pour l'Action Lucrative (MAL) Krasslandais. Ce parti n'a pas encore communiqué de programme mais les liens avec le Consul sont évidents. Dans un communiqué bref, le PAPE s'est réjoui de la création d'un nouveau parti mais M. Ardoin n'a pas voulu s'exprimer d'avantage sur un parti créé par deux anciens papistes ce qui l'isole encore plus sur la scène politique nautienne.

La réforme du Parlement contestée
La réforme du Parlement proposée par le PAPE a été le principal débat parlementaire de la semaine. Celle-ci ne semble être soutenu que par le PAPE, un parti minoritaire sans alliance. Un sondage organisé par notre journal montre un peuple nautien très divisé puique un tiers de nos compatriotes est favorable à cette réforme, un autre tiers y est défavorable et un dernier tiers n'a pas d'avis sur la question.
Du côté du PEU, M. Marti Casals a attaqué le projet le jugeant trop favorable au PAPE. M. Ardoin a répliqué en rappelant que le projet ne fait pas état des partis politiques, comme il était prévu initiallement, et justifiant le fait que le PAPE est aujourd'hui considérablement affaibli. MM Duclos et Lalande s'étaient déjà expliqué sur le fond, jugeant unanimement le projet trop compliqué et peu convainquant. Le projet n'a cependant pas été l'objet d'amendements ce qui ne laisse rien prévoir de bon pour le PAPE puisque les adversaires du projet signalent sans doute par là qu'ils sont assuré de le voir rejetté en bloc. Ce projet devrait être voté au Parlement dans les prochaine semaine.
 


Le baromètre JB News

Le baromètre JB News vous est présenté pour la première fois dans ce numéro. Ce baromètre sera présenté régulièrement et permettra de voir les personnalités du moment.
Résultats mitigés pour cette première version du Baromètre. Trois personnalités sortent du lot avec 100% d'avis favorables, il s'agit essentiellement des personnes ayant marqué dernièrement l'actualité, MM Duclos, de Montalbion et Ardoin. Une seconde série de personne est composée du Consul Lalande, qui souffre sans doute de l'exercice du pouvoir pour avoir une très bonne opinion et des personnalités s'étant peu manifestées ces derniers temps, MM Dejonghe, Seguin, Beauvais et Marti Casals avec 50% d'opinion favorables et 0% d'opinions défavorables. M. Muller est à la traîne avec 50% d'opinions favorables et 50% d'opinion défavorable ce qui sanctionne sans doute ses dernières propositions jugées du côté réformateur comme trop nationalistes et sécuritaires.
Coté résidants étrangers, 100% des personnes interrogées ont une bonne opinion de M. Scheinwald, mais M. de Mythilène, nouvel ambassadeur de la citée libre de Venys est moins bien perçu avec 50% d'opinions défavorables et 50% d'opinions neutres. Il restera à ce représentant d'assoir rapidement sa notoriété. Suite à un oubli de notre rédaction, M. Ra Dada, ambassadeur du Krassland, sera prochainement inclus dans le Baromètre JB News.
Coté parti politique, le PAPE connaît 50% d'opinion favorables et 50% d'opinions neutres. Le PEU, parti qui semble se reconstruire a largement été cité et sera présent dès le prochain baromètre au côté du nouveau parti, le MAL.

Copinage

JB News recrute
JB News recrute des journalistes, en RFV et à l'étranger. Vous vous sentez la flamme de l'écrivain engagé, écrivez-nous à jb.hardouin@ifrance.com.

Le PAPE cherche militants
Le PAPE annonce que toute personne se sentant proche de ses idées peut adhérer ou sympathiser en écrivant à jb.hardouin@ifrance.com

Le PEU annonce son Congrès
Le PEU tiendra son 3ème congrès le dimanche 14 avril. Contactez Juli Marti Casals (barna80@inicia.es) pour tout renseignement.

Etranger

Polémique à l'e-Parlement autours du PAPE et Présidence

L'e-Parlement est une nouvelle structure internationale créé dernièrement par M. Adasky de la Scanténoisie-Hélvétia afin de rassembler dans une assemblée commune l'ensemble des partis politiques micromondiaux.
La RFV est bien représentée dans ce Parlement puique trois compatriotes représentent notre pays, M. Marti Casals, représentant du PEU, M. Ardoin, représentant du PAPE et M. Duclos comme observateur. A l'heure actuelle, on ne sait si le MAL fera une demande d'adhésion à cette assemblée.
Les débats de l'e-Parlement de cette semaine ont porté sur la présidence de l'assemblée et sur la classification des partis.
Côté présidence, trois candidats se sont actuellement déclarés pour ce poste, M. Shal Maneser du Krassland, représentant le Parti Abusif Krasslandais des Amis de la Pollution (PAKAP), M. Aaron Drake-Av-Sky (dit Adasky) de la Scanténoisie-Hélvétiade, représentant l'Union Citoyenne Centriste pour la Confédération (UCCC) et M.Matthieu Duclos de la RFV. Les membres de l'e-Parlement semblent approuver unanimement le fait d'élire 2 présidents à cette assemblée. Du côté nautien, M. Ardoin nous a indiqué qu'il soutiendrait M. Duclos pour cette élection et ce sans contrepartie, afin "d'éviter l'élection du lobby productivo-pollueur". A l'heure où nous bouclons, nous n'avons pas pu contacter M. Marti Casals pour avoir son avis sur la question.
Les débats, en dehors de cette élection, ont principalement porté sur la classification des partis, un débat lancé par M. Ardoin. En effet, cette assemblée demande aux partis de se positionner sur le clivage gauche-droite. M. Ardoin ayant refusé de classer le PAPE dans ce clivage aurait demandé la création d'un groupe de partis écologistes, ce qui lui aurait été refusé et le PAPE a été classé indépendants ce qui a déclenché les foudres de M. Ardoin. Celui-ci, dans une longue intervention a expliqué que le clivage droite-gauche n'était pas le principal clivage micromondial et a menacé de quitter l'assemblée si la reconnaissance des partis écologistes n'était pas affirmée. Il a été soutenu dans ce sens par Mme Katia Krassovna, représentante Krasslandaise du parti des Krasslandaises Révoltées, Assimilées Sekrétaires, Unanimement Soudoyées (KRASUS) montrant que le Krassland ne connaissait pas non plus ce clivage. Le débat n'était pas encore tranché mais M. Ardoin et Mme Krassovna ont demandé que cette question soit mise rapidement à l'odre du jour. Les débats iraient cependant dans la direction d'une réflexion sur cette question. M. Ardoin, contacté à ce sujet, nous a dit être satisfait de la tournure que prenait les événements.
Quand au PEU, il s'est nonchalament positionné comme un parti de Gauche, sans faire de polémique.
 


Interview

Juli Marti Casals, futur consul, ou éternel opposant ?
 Cette semaine, c'est M. Juli Marti Casals qui a été interrogé. Ce revenant, président de fait du PEU nous fait part de ses réactions depuis son retour.

JB News > M. Marti Casals, vous avez été absent longtemps. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de cette absence ?

 Si j'ai disparu de la RFV c'est pour des raisons personnelles et familiales qui n'ont rien à voir avec les Nautiens... Je ne vais pas
vous en faire part, car ce serait trop long, mais je n'habite plus Paris... J'habite, dans la vraie vie à Barcelone depuis Fevrier 2001... J'ai souvent pensé à la RFV, et finalement j'ai décidé d'y revenir de manière solide, je l'éspère...
 

JB News > Vous êtes considéré en RFV l'éternel opposant, ce que vous avez été pour le Consul Duclos, puis pour le Consul Dejonghe. Cette étiquette va vous coller à la peau et vous allez être obligé de jouer ce jeu. Le MOU puis le PEU ont été vos bases de lancement pour mener votre action politique. Compter-vous relancer ce parti ?

  Le PEU est mon parti... Je compte bien entendu m'en servir car il est un outil précieux... J'ai vu, d'autant plus, que certains veulent donner plus de poids aux partis politiques... J'ai vu aussi que ceux qui le souhaitent sont membres du PAPE et que ce journal a raison de souligner que le PAPE est le seul parti natuien pour l'instant. Alors? Il me semble néfaste que le PAPE profite d'une situation pour se favoriser... Le PEU, dont je crois être le seul membre, va pourtant être très présent sur ce débat et je compte y apporter toute mon éxpérience... Je voudrais souligner que j'ai été proquesteur aux partis politiques lors du
Consulat Duclos, et que le PEU avait en son temps présenté une loi sur les partis politiques que le PAPE avait repoussé sans essayer de participer à un débat enrichissant...

  JB News > On vous dit très proche sur le fond du PAPE, un parti issue d'une scission du PEU. En fait, sur le fond, excépté l'intervention au Zollenberg, peu de choses vous ont distingué. Seriez-vous prêt, dans une situation micromondiale plus sereine, à vous alliez avec ce parti ?
 
  Cela me semble fort peu possible, mais je ne veux rien écarter... Le mot alliance est toute fois trop comprometant... Je parlerais plutôt de collaboration, (bien que ce mot en France est négativement connoté...). Le PAPE est un parti de pouvoir alors que le PEU est un parti d'idées. En cela je ne veux pas dire que les gens du PAPE n'aient pas d'idées, (quoique...), mais ces membres ont voulu gouverner dés le début... Au PEU, nous avions conscience d'être les éternels perdants. Certes je
voudrais changer l'attitude PEUiste, mais il me semble nécéssaire de revoir le PEU et lui donner un rôle nouveau en RFV... C'est pourquoi je préfère ne rien dire encore, mais un changement en profondeur sera fait.
 

  JB News > Comment voyez-vous votre avenir en RFV
 
 Si ce que le journal veut savoir est si je suis candidat aux elections Consulaires, je ne peux que lui rappeler les mots de M. Duclos lorsque j'ai annoncé mon retour: c'est le retour de la tradition...

A ce stade de l'interview, la communocation a été coupée avec M. Marti Casals. Nous publierons si possible dans notre prochain numéro la fin de son interview.

Courriers des lecteurs

JB News n'a pas reçu de courriers des lecteurs cette semaine. N'hésitez pas à nous écrire, nous publierons toutes les communications reçues.