Jambon Beurre News
Le journal des réformateurs
n°3 - 17 avril 2002

Numéro spécial Interview du Consul

Edito

C'est un JB-News un peu écourté qui sort cette semaine puisque la rédaction a décidé de consacrer tous ses articles à l'actualité nautienne. Pour récompenser notre public, nous vous proposons en revanche pas une, mais deux interviews. La première est la fin de l'interview donnée la semaine dernière par M. Marti Casals. Le contact a été rétabli, et l'opposant professionnel nous a permis de diffuser la fin de celle-ci dans notre journal. Mais l'événement de la semaine pour notre journal reste l'interview que le Consul lui-même a bien voulu nous donner, alors qu'il subit les attaques du PIED, le Consul nous donne sa vision du micromonde et de la RFV.
Le baromètre JB News montre de fortes fluctuations dans les réputations des personnalités nautiennes avec un effondrement de la majorité en place, accusant sans doute les effets d'une politique peu volontariste comme le soulignait ces jours-ci le PIED et une bonne résistance des membres des partis traditionnels.
Enfin, je ne peux faire cet édito sans indiquer que l'événement nautien de la semaine est sans doute la prise de position de M. de Montalbion contre l'ISERFV qui n'a cessé d'alimenter les critiques. Je vous laisse maintenant découvrir cette troisième mouture de JB News dont la rédaction annonce une pause dans les parutions pour les 10 prochains jours.

                                                                                                   Jean-Benoit Ardoin, Rédacteur en chef
 
 

Sommaire

Interview du Consul Lalande

Actualité
Quel Avenir pour l'ISERFV ?

Le Baromètre JB News

Copinage
JB News recrute

Le PAPE cherche adhérants

Brèves
 Le PEU se transforme en PIED

 Le PIED et le PAPE négocieraient une seconde République

Etranger
 Polémique à l'e-Parlement autours du PAPE - suite

Interview

Courriers des lecteurs

Interview du Consul Lalande

JB News > M. le Consul, vous êtes élu depuis deux mois et le peuple commence à s'impatienter car aucune réforme n'est proposée. Comment expliquer-vous ce manque d'entrain de votre part ?

Le Consul > C'est une remarque pertinente mais je sens que je vais pouvoir y répondre par l'intermédiaire de la prochaine question que vous allez me poser...
 
JB News > Le PAPE s'est réveillé, le PEU a ressurgi du néant, vous avez co-créé le MAL, que pensez-vous de l'actuel prolifération des partis politiques ? Comment analysez-vous le fait que ces partis peine à recruter actuellement ?

Le Consul > Mon analyse est simple: ca bouge. La RFV se réveille et vous sous entendez qu'aucune réforme n'est proposée mais je vous rappelle que je suis le seul au gouvernement et que je ne désire pas former un gouvernement de paille. A quoi servirait de nommer douze personnes à un gouvernement fantoche qui s'ennivrerait d'absynthe lors des douces nuits étoilées qui bordent l'aube scintillante de nos journées de labeur qui s'achèvent dans l'alcool et le désoeuvrement ? Que donnerait une équipe avachie dans le nombrilisme et l'autosatisfaction d'être au pouvoir  pendant que le peuple dort

Ici, le Consul a coupé court à l'interview, nous laissant avec les questions suivantes auxquelles il n'a pas répondu :
Vous avez donc créé le MAL, allez-vous en faire un parti fantoche comme le fut dans le temps le PRV, ou bien voulez-vous en faire un parti proposant des réformes et des idées ?

Vous avez, il y a quelque temps proposé des axes de gouvernement. Pourtant, le peuple nautien reste encore dans l'expectative sur le prochain gouvernement. Pouvez-vous nous annoncer aujourd'hui des noms ?

Et M. Muller, quels sont vos liens avec ce personnage qui est devenu comme une sorte de bête noire pour le PAPE ?
 
 

Actualité

Quel avenir pour l'ISERFV ?
La polémique a débutté samedi suite à une conférence de presse donnée par M. de Montalbion, nouveau président de l'Université, qui a rappellé en outre, qu'il souhaité voir passer l'ISERFV comme un service du Consulat. M. Ardoin, doyen de l'ISERFV a vivement protesté samedi, renonçant à soutenir le nouveau président et lançant une pétition dans la RFV demandant que l'ISERFV reste un institut universitaire comme il l'a toujours été. Cette pétition a reçu un certain écho puisque M. Ardoin nous a avué avoir reçu le soutien de plusieurs personnalités nautiennes dont il a souhaité garder l'anonymat "pour l'instant". Coté soutien officiels, le PAPE et le PIED n'ont pas hésité à prendre fermement position pour M. Ardoin et ce très rapidement. M. Ardoin nous a confié espérer faire pression sur M. de Montalbion pour qu'il renonce à ce projet que M. Ardoin juge "désastreux". "L'ISERFV n'est pas un service du Consulat mais un organisme de Recherche.... La RFV a besoin de l'ISERFV pour prévoir la mise en place d'une future économie qui reviendra forcément à l'ordre du jour un jour ou l'autre" nous a confié le doyen de l'Institut.
L'ISERFV a été créé en Mars 2000 comme institut universitaire par M. Ardoin qui a toujours été le doyen. Cet institut a été le plus gros institut de l'Université de Nautia et se targue aujourd'hui d'avoir été à l'initiative de TRANSAC, connu aujourd'hui micromondialement, et de plusieurs rapports sur l'économie, la sécurité sociale, le bien être... Un certain nombre de personnalités nautiennes ont été  ou sont encore membre de cet institut comme le Consul Lalande (ingénieur à l'initiative du projet TRANSAC), l'ex-Consul Duclos (professeur et directeur du département économie), l'ex-Consul Sitbon (Chevalier de l'ISERFV), et aussi M. de Montalbion (directeur du département Conditions de Vie) !! La liste de l'ISERFV a d'ailleurs été pendant un certain temps la plus importante liste secondaire de la RFV et l'on note qu'un certain nombre de débats sur l'économie ont commencés à l'ISERFV avant d'être repris à la commission économique.
A l'heure actuelle, M. de Montalbion ne s'est pas encore exprimé sur cette affaire, mais le soutien populaire dont prétend pouvoir disposer M. Ardoin risque de le faire reculer. Le doyen Ardoin s'est dit déterminer à aller jusqu'au bout pour défendre son institut et aurait même parlé de démission et de recourt devant le Parlement. Nous vous tiendrons informé de la suite de cette affaire qui frappe de plein fouet M. de Montalbion peu de temps après son élection.

M. de Montalbion a en outre présenté ses premières réformes :
        - dissolution de l'Université de Nautia et création de l'Université libre de Nautia
        - création de deux pôles de formation : initiale (droit et histoire-géographie) et continue
        - nomination de deux responsables pour ces pôles
        - création d'un conseil d'administration composé du président de l'Université, de ces deux responsable et d'un représentant du Consulat

Ces réformes, occultées par l'affaire ISERFV, ont peu été commentées dans les milieux autorisés.
 


Le baromètre JB News

Le Baromètre JB News change sa présentation et ne présentera plus qu'un seul indice (appelé indice de popularité) par personne prenant en compte sa popularité du moment (pourcentage d'avis favorable - pourcentage d'avis défavorable) et son évolution depuis le dernier baromètre (indice de popularité du moment - indice de popularité au baromètre précédent). Cet indice peut varier entre -300 et 300. Un indice positif signifiera une forte popularité et/ou une forte augmentation de la popularité et un indice négatif signifiera une popularité faible et/ou une forte baisse de la popularité. Les personnes ou partis seront présentés de l'indice le plus fort au plus faible.
 
Indice précédent Indice Actuel
Théophrate de Mytilène -50 250
Juli Marti Casals 50 84
Pierre Seguin 50 84
PAPE 50 84
Matthieu Duclos 100 34
Jean-Benoit Ardoin 100 34
PIED non classé 33
Egon Scheinwald 100 -34
Jean-Francois Beauvais 50 -50
Augustin de Montalbion 100 -100
Cyril Dejonghe 50 -118
Jean-François Lalande 50 -118
Hermann Muller 0 -134

La personnalité de la semaine est sans conteste M. de Mytilène qui plafonne à 250 suite à une remonté spectaculaire d'avis favorables à son encontre et une baisse tout autant spectaculaire d'avis défavorables (il passe ainsi de la dernière place du baromètre à la première !). Sa campagne médiatique cette semaine a bel et bien joué en sa faveur. Côté personnalités étrangères, M. Scheinwald a fortement baissé suite à une absence prolongé dans les media.

Côté personnalités nautiennes, c'est MM Marti Casals et Seguin qui tiennent le haut du tableau avec une remontée sensible des avis favorables à leurs encontres. M Marti Casals tient sans doute cette bonne santé d'une bonne publicité du à la relance de son parti devenu le PIED (classé en outre de façon tout à fait honorable). MM Duclos, Ardoin et Beauvais baissent de façon significative à cause de continuelles campagnes aggressive de la part de M. Ardoin (bien que le PAPE, son parti et base d'attaque soit bien classé) et d'un silence radio prolongé pour les deux autres.
Côté chutes importantes, on note la spectaculaire baisse de MM Dejonghe et Lalande qui subissent sans doute le contre-coups d'une annonce de la création de leur parti, le MAL, sans avoir annoncé de projets ou programmes. M. Muller reste dans le bas du tableau, souffrant d'une forte proportion d'avis défavorables mais, arrivé à ce point, il ne pourra que remonter les prochains baromètres.
Enfin, M. de Montalbion subit lui aussi une très forte baisse, subissant les contre coups de l'affaire ISERFV dans laquelle il est personnellement attaqué.
 
 

Copinage

JB News recrute
JB News recrute des journalistes, en RFV et à l'étranger. Vous vous sentez la flamme de l'écrivain engagé, écrivez-nous à jb.hardouin@ifrance.com.

Le PAPE cherche militants
Le PAPE annonce que toute personne se sentant proche de ses idées peut adhérer ou sympathiser en écrivant à jb.hardouin@ifrance.com

Brèves


Le PEU se transforme en PIED
Le PEU s'est transformé lors de son 3ème congrès en PIED (Parti d'Initiative Ecologique et Démocratique). Pour tout renseignement, rendez-vous à http://www.ifrance.com/pied-rfv/ ou écrivez à barna80@inicia.es.

Le PIED et le PAPE négocieraient une seconde république
Des membres bien renseignés des partis PIED et PAPE nous ont signalé que des négociations secrètes avaient lieu entre les deux parti au sujet d'une éventuelle seconde Constitution nautienne. Nous n'avons pu obtenir des renseignements sur le fond, mais sur la forme, il s'averrerait que les deux partis seraient prêts à soutenir un projet communs. MM Ardoin et Marti Casals ont refusé de s'exprimer sur le sujet.

Etranger

Polémique à l'e-Parlement autours du PAPE - suite
Comme nous vous le signalions la semaine dernière, le PAPE s'est largement fait remarquer à l'e-Parlement en refusant la nomenclature gauche-droite proposé. Beaucoup de représentants ont soutenu le PAPE dans cette assemblée consultative et à l'heure actuelle, les différents partis politiques présentent les clivages politiques de leurs pays afin de faire une nomenclature plus unanime. La classification de partis écologiques et de partis pacifistes demandée par le PAPE a été accepté temporairement et le PIED a demandé à être classé parti écologiste de gauche.
Les clivages nautiens ont été présentés par M. Ardoin comme concernant le domaine économique (économie utile/ économie virtuelle) et le domaine diplomatique (interventioniste/ non interventioniste et diplomatique). Aucun nautien n'a jusqu'à présent contredit M. Ardoin. Ce dernier s'est dit extrêmement satisfait de la tournure que prenaut cette assemblée.
 

Interview

Choses promises, choses dues, nous publions la fin de l'interview de M. Marti Casals
JB News > Juli, vous êtes considéré en RFV comme l'opposant historique du Consul Duclos. Aujourd'hui, le Consul est Jean-Francois Lalande qui est relativement contesté par le PAPE (alors que c'est un ex membre de ce parti). Quel est votre propre opinion sur ce Consul ? Allez-vous à nouveau faire de l'opposition systématique ?

JMC >  Certes, je viens d'arriver en RFV, mais je constate que JFL traine à l'heure de mettre en place une politique de dynamisation de la RFV. Je crois qu'il faut agir vite et JFL ne fait pas grand chose... Je crains que le Consul Lalande ne veuille faire grand'chose pour ne pas user toutes ses idées et éventuellement se retrouver sans programme pour les elections consulaires... Cela m'étonnerait que son nouveau parti, le Mal, ne presente pas un candidat lors des élections, et l'autre membre
du Mal, est l'éx-Consul Dejonghe, qui est trop marqué pour son échec consulaire qui a engendré le GUN et la précédente léthargie Nautienne...  Je veux croire que les réformes vont s'accèlerer, mais outre des "mesurettes", le pouvoir semble ne pas vouloir presser le pas... Il me semble urgent d'agir, et pour cela je veux croire que le PAPE, mais aussi le Mal, vont je joindre au nouveau Pied... Et bien entendu, le Pied, soutiendra toute réforme venant des autres partis ou des citoyens Nautiens...
 Le Pied souhaite une réforme du Parlement, et pour cela, je tends ma main aux membres du PAPE, du Mal, aux citoyens pour lancer un vaste débat à ce sujet, mais en pensant, qu'il faut avant, donner lieu à une nouvelle Constitution.

JB News > Lorsque le GUN a été proposé, vous avez de votre propre aveux refusé  d'en faire partie. Ce gouvernement a largement échoué. Vous sentez-vous responsable de cet échec en considérant qu'une partie de la population que vous représentez ne s'est pas reconnu dans ce gouvernement ?

JMC >  Non, en aucun cas... L'échec du GUN n'est en aucun cas ma faute, ni en partie ni en entier... L'échec du GUN n'est la faute de personne, et je ne crois pas que l'heure soit à chercher des fautifs. Nous devons travailler ensemble pour Nautia, et pour que les rues de Talamanca soient à nouveau bouillonnantes d'activité.

JB News > La guerre Krasslando-Yssoise est finie depuis longtemps. C'est ce sujet  qui a divisé le PEU et formé le PAPE. Aujourd'hui, le micromonde vit en  paix. Seriez-vous prêt à faire alliance avec le PAPE ou à y adhérer ou bien reformerez-vous le PEU quitte à scinder l'écologie politique nautienne en deux partis opposés ?

JMC >  Je ne crois pas que le Pied scinde l'écologie politique en deux, puisqu'elle l'est déjà. Cependant, Pied et PAPE sont, malgré les tensions, des partis proches... La question d'une fusion ne se pose pas, mais il est probable, du moins pour le Pied, de travailler ensemble pour ameliorer la situation. Le Pied soutient pleinement la position de M. Ardoin sur l'ISERFV et propose au PAPE de coordiner leurs efforts.  Le PEU s'est réformé et est devenu le Pied, mais si le PEU avait tendance à agir tout seul, le Pied va essayer de s'unir aux autres pour le bien de la RFV

JB News > Vous avez créer dans le temps le journal PEU Info. Aujourd'hui,  l'économie nautienne semble se ressouder autours de nouveaux journaux. Avez-vous pensé à redistribué ce journal mythique ?

JMC > J'y pense, effectivement... Mais pour l'instant, la priorité est de donner au Pied sa place et ensuite, nous verrons si le PEUInfo re-sort sous le même nom ou sous un autre...

JB News > Vous vous êtes opposé au projet de réforme proposé par le PAPE sur le > Parlement nautien en prétextant que ce projet donnerait un poids immense au PAPE. M. Ardoin, président du PAPE, vous a publiquement "accusé" d'être dépassé par l'actualité politique puisque le PAPE est aujourd'hui devenu très faible. Vous sentez-vous vous-même dépassé ?

JMC >  Je ne crois pas. Certes, ce n'est pas moi qui dois décider cela, mais il me semble que le barometre que vous avez publié montre que j'ai une image assez correcte en RFV... Certes les sondages disent ce qu'ils veulent, mais je crois que la RFV ne compte qu'avec des citoyens dynamiques, malgré leurs oppositions sur les politiques à mener... Je ne crois donc pas être dépassé.

  Courriers des lecteurs

JB News n'a pas reçu de courriers des lecteurs cette semaine. N'hésitez pas à nous écrire, nous publierons toutes les communications reçues.