Jambon Beurre News
Le journal des réformateurs
n°8 - 3 Novembre 2002
 

Edito

Voici donc un nouveau JB News, dans un contexte politico-social houleux et agité, avant l'élection des questeurs. L'actualité reste riche : réforme de l'Université, projets des questeurs, Environnement.... En plus, le Baromètre JB News se rénove pour une meilleure approche de la popularité des nautiens. Une semaine agité aussi pour JB News qui a cru perdre sa nouvelle journaliste, Calie Coopman, qui restera cependant parmi nous. Bref, allez chercher ce qui vous intéresse et bonne lecture.

                                                                                                  JBH, Rédacteur en chef
 
 

Sommaire

Actualité
Le pied s’isole
Université 2003
Des nouvelles de Calie Coopman

Environnement
L’UNS s’enlise
Des nouveaux nautiens arrivent…

Le baromètre JB News

Libre expression

Copinage

Brèves

Interview

Courriers des lecteurs

Actualité

Le PIED s’isole

M. Marti Casals a présenté cette semaine son projet pour la questure « Affaires de la ville » où il est candidat du PIED. Si les idées semblent partagées en partie, notamment par la frange non politisée de Nautia, le débat est vite devenu passionné entre le PIED, la frange duclosienne du PAPE et la frange Dejonghienne du MAL. Les propos tenu au Parlement ont parfois été très houleux, au point que M. Ardoin, qui a dans le passé proche été plusieurs fois rappelé à l’ordre sur ce point, a demandé que l’on respecte le principe du Cool. Une nouvelle scission entre les deux partis de l’opposition a encore eu lieu suite à cette affaire, puisque contrairement à ce que nous vous annoncions la semaine dernière, le PAPE ne soutiendra pas M. Marti Casals lors de cette élection. En effet, ce parti a fait un communiqué proposant comme candidat officiel du PAPE à cette questure M. Duclos lui-même, en précisant que le PAPE ne soutiendra officiellement personne d’autres aux autres élections questorales. Le PIED semble donc s’isoler une nouvelle fois, et c’est ce parti qui risque maintenant de n’obtenir aucun portefeuille dans le gouvernement Lalande 2.

JBH

Université 2003

Le collège de l’Université a tenu une séance exceptionnelle entre lundi et jeudi sur la loi Université 2003. Le président de séance, M. Ardoin a fait un communiqué officiel sur la situation mercredi devant le Parlement nautien. D’après nos sources, le projet initial de M. Ardoin a largement été modifié par le collège, mais il semblerait qu’un accord global serait proche, 3 des 4 proquesteurs s’étant exprimé pour (le quatrième ne s’étant pas exprimé). Une des modifications majeures proposée par le collège serait de permettre à tout citoyen nautien de faire reconnaître ses travaux par l’Université dans le but d’obtenir des diplômes sur le travail fourni. L’idée de trois niveaux de diplômes serait maintenue. Le collège devrait dans les prochains jours se pencher sur les décisions transitoires ce qui risque de provoquer un débat houleux, que ce soit sur les Instituts Universitaires à maintenir et à créer mais aussi sur les diplômes et titres donnés de manière transitoire aux nautiens. M. Ardoin semblait satisfait de cette séance et serein sur le fait d’arriver à obtenir un accord unanime pour le milieu du mois, afin de présenter le projet au Parlement. M. Ardoin espère en effet soumettre au vote ce projet en décembre : rappelons que M. Ardoin devrait démissionner de son mandat fin décembre, une fois l’Université remise sur pied, afin de briguer un nouveau mandat officiel.

JBH

Des nouvelles de Calie Coopman

La radio se met en marche dès l'aurore, réveillant JB en sursaut. Ce mouvement brusque le fait tomber de son hamac mais lui permet de récuperer rapidement toutes les facultés mentales nécessaires à cette communication d'une extrême importance

CC > JB ? JB ? JBBBBBBBBBBBBBBBBB ?

JBH > ouais, ouais, j'suis là ! y'a pas l'feu au lac...

CC > ah, s'cuse moi ! je t'ai pas reveillé au moins ??

JBH > ......

CC > Bref, je t'appelle pour te décrire le magnifique lever de soleil que j'ai juste devant moi, c'est magnifique, rose et bleu, et jaune doré... une vraie explosion de couleur et...

JBH > rrrrrrrrrf....

CC > JBBB ! Tu m'écoutes ? bon, j'te passe la description et je t'informe de l'essentiel. Je suis retournée dans la région Nord, tu sais ce lac, sous le Pic du Galant...

JBH > et tu es....

CC > Nan, toute seule ! J'ai pris le sac à dos, l'équipement necessaire à mes observations, trois ou quatre mouettes rieuses apprivoisées qui devraient me permettre un minimum de communication avec la civilisation et basta ! le vrai retour aux sources, gamin ! Il y a un petit site archéologique, du Vème siècle, je dirais... un petit village et ce qui ressemble à des monuments, des genres de... dolmens... je vais prendre le maximum de renseignements et il me faudra voir ça avec le spécialiste de l'histoire Nautienne...Bon, je devrais être là fin de semaine prochaine, et si d'ici là vous n'avez pas ou peu de nouvelles de ma part, pas le peine de déclencher une opération "Blizzard du désert", hein ?? je tiens pas vraiment à être surprise dans mon bain par une équipe de kakous en combinaison moulante catalogue "La maison du commando"...alors pas de blague...

JBH > Nan pas de problèmes... mais je fais comment pour JBN9 ?

CC > t'inquiètes pas, envoie moi les candidatures pour l'enquête "Chaby Preums", je bosserai là dessus le soir, et je prévois de monter mon théâtre à Talamanca... si ça se concrétise, il y aura un article là dessus... Bon j'te laisse, le lac m'appelle !

Bisous !

JBH > rrrrrrhhhhhhfffff......

CC

Environnement

L’UNS s’enlise

L’UNS, par le biais de son leader et actuel proquesteur à l’Ecologie, a proposé le projet de loi « Rangers » cette semaine. Ce projet de loi devrait permettre la création d’un corps de gardes de l’Environnement, sous la tutelle du membre du gouvernement chargé de l’Ecologie. Le projet a vivement été critiqué, principalement par le MAL et ses sympathisants. Melle Pauline Castets a défendu assez mollement le projet du président de son parti. Rappelons qu’il n’existe à Nautia aucun corps militaire, paramilitaire ou de gardes quelconque et que les divers projets ont toujours été rejetés massivement (notamment durant la période Muller). Les partis d’oppositions se sont peu exprimé sur ce sujet. Le président du PAPE, contacté à ce sujet, nous a déclaré « pas la peine de les enfoncer plus, il ne sont même pas soutenus par leurs amis politiques ». Reste que ce projet de départ de M. Raulet risque de lui coûter sa crédibilité pour le poste de questeur à l’Ecologie, si le projet n’est pas voté. Nous rappelons en effet que M. Raulet est le seul candidat à ce poste, donc sur de le remporter, mais les nautiens suivront de près les votes « contre » et « nuls ».

JBH

De nouveaux Nautiens arrivent…

Il semblerait que la population nautienne va augmenter sous peu… Malheureusement, ou peut être plutôt heureusement, ces nouveaux arrivants ne participeront pas aux passionnants débats qui agitent actuellement la capitale, puisqu'il s'agit… de nouvelles espèces pour la Réserve ! 

Et oui, sous le coup d'une impulsion encore inexpliquée, le Directeur de la Réserve, M. Dejonghe, a décidé l'introduction de lamas et de pandas à Ilette. De grands préparatifs ont été mis en branle dès cette semaine, et nous avons pu voir M. Dejonghe et sa toute jeune filleule, armés de pelles et seaux, partir transplanter d'immenses massifs de bambous spécialement importés dans des pots. "J'espère que les bambous prendront racine rapidement, indique Calie Coopman, le front moite et humide sous le soleil resplendissant. On ne peut pas envisager d'amener les pandas tant qu'on n'aura pas de quoi les nourrir."

Nous les retrouvons le soir même à l'Ice Club, qui semble être leur endroit de prédilection. Accoudés au bar, un verre aux couleurs de l'arc-en-ciel à la main, ils semblent malgré leur fatigue évidente heureux du travail accompli.

JB News > Cinq mois après l'arrivée des wombats, de nouvelles espèces viennent peupler la Réserve. Cette décision ne semble-t-elle pas un peu soudaine ?

CD > L'opération de relancement de la Réserve a commencé en mai dernier avec l'Oukaze Napoléon... Il y a plus "subit" comme réouverture... En tant que Directeur de la Réserve, je pense que les introductions de nouvelles espèces doivent rythmer la vie nautienne sans la parasiter...

JB News > Pourquoi avoir choisi les lamas et les pandas ?

CD > Et bien, le choix des pandas n'étonnera pas vraiment les amateurs de la réserve... Les espèces choisies ont toujours respecté l'oukaze "Kenobi" (celle mettant en place le "Projet Leila") en ce qu'elle mettait en avant le Principe du Cool dans tous les travaux liés à la Réserve. Quand aux lamas, ce choix a été motivé pour assurer aux nautiens un moyen de transport agréable et totalement écologiste qui ne s'insère pas dans une vision trop économique en attendant la relance de l'économie nautienne ou d'éventuels accord de troc avec le Kassauerstein... (engloutissant son verre) Et puis quand même... C'est overcool un panda, et puis c'est tout mimi avec ces gros yeux tout noir...

JB News > Vous êtes aussi de cet avis, Mademoiselle Coopman ?

CC > Bien sur… les lamas sont d'excellent animaux de bâts, ils pourraient apporter leur contribution aux transports nautiens. Ils peuvent aussi être attelés en couple à des voiturettes légères. Mais j'ai déjà exposé mes raisons dans le dernier JB News… quant aux pandas… comment ne pas être fous de ces magnifiques petits oursons ?

JB News > L'une des plus récentes citoyennes nautiennes serait-elle en manque d'affection ?? 

CC > Pas du tout !!! (Rires). Simplement c'est vrai que j'aimerais beaucoup câliner un petit panda, m'occuper de lui, le tenir dans mes bras, sentir sa douce fourrure chaude et pelucheuse contre ma joue…".

On peut parfois se demander jusqu'où l'éducation donnée par M. Dejonghe est allée… (NDLR).

JB News > Ne craignez vous pas une trop grande disparité dans les écosystèmes introduits à Nautia ?

CD > Non, l'article Kenobi est là pour assurer leur tranquilité. Seul le Consul a les pouvoirs d'inquiéter l'écosystème d'Ilette et les Consuls successifs ont toujours suivi le développement de la Réserve d'un très bon oeil... Je ne m'inquiète pas du tout à ce sujet...

JB News > Pensez vous agrandir la Réserve ?

CD > L'île est ce qu'elle est. Son statut particulier requiert beaucoup d'attention pour assurer une harmonie entre l'île et le monde extérieur. L'utilisation de la Force doit se faire à bon escient et je ne pense pas en avoir abusé jusqu'à présent... Il serait dommageable de nuir à la cohérence de notre réalité en invoquant des pouvoirs qui la dépassent...

JB News > Moins d'une semaine après l'ouverture du Polystyren's, ne pensez vous pas qu'il serait temps d'agrandir l'Ice Club, ou plutôt de créer d'autres établissements ?? 

CD > Il serait surtout grand temps de proposer un vrai Ice Club, oui, mais bon... Je crois que si des travaux il doit y avoir, ce serait mieux qu'ils aient lieu à Talamanca. En fait, je prévoie d'ouvrir un Ice Club en plein cœur de Talamanca, pour y retrouver la folle ambiance des soirées sur la plage en pleine ville...

JB News > Mademoiselle Coopman, Monsieur Dejonghe, je vous remercie.

CD > Mais de rien, merci à vous.

Propos recueillis par CC

Le baromètre JB News

JB News présente ses cotes de popularité sur la période 28 octobre au 3 novembre 2002. Les personnes ou partis sont présentés de la cote la plus forte à celle la plus faible. Un nouveau mode de calcul est proposé : Il représente une moyenne pondéré des indices de popularité des 3 derniers baromètres. Au baromètre 8 (actuel), c’est la moyenne des indices du baromètre 6 (coefficient 1), du baromètre 7 (coefficient 1) et du baromètre 8 (coefficient 2). Les indices sont calculés à chaque temps en fonction du nombre de votes favorables et défavorables et du nombre de votants (ils sont compris entre –100 et 100). Aussi, les cotes sont elles aussi comprises entre –100 et 100. 

JBN2
JBN3
JBN4
JBN5
JBN6
JBN7
JBN8
Jean-Benoit 
100
78
82
87
95
75
83
Matthieu 
100
55
53
68
85
69
65
Calie
0
50
49
PAPE
50
61
49
77
85
75
43
Ra Dada
0
0
20
35
23
38
33
Cyril 
50
-6
24
2
10
13
31
François 
13
24
Pierre 
50
61
19
12
-5
7
23
Juli 
50
61
59
82
90
25
23
Pauline 
0
0
0
20
Jean-François L.
50
-6
14
22
18
19
18
Jean-François B.
50
17
-8
-10
-10
-13
4
Nicolas 
50
17
0
4
PEU-PIED
0
22
28
18
60
0
-13
Théophrate de Mythilène
-50
50
33
60
23
7
-18
MAL
0
0
10
-20
-58
-50
-41
UNS
-100
-41
-43
Niels 
-37
-46
Bob 
0
-25
-54
Egon Scheinwald
100
55
23
-22
-68
-63
-68
Hermann
0
-45
-67
-92
-100
-94
-87
Augustin
100
33
55
-10
-48

Nous proposons d’analyser les différentes tendances partis par parti (PAPE, PIED, MAL puis UNS dans l’ordre des cotes) puis celles des nautiens non politisés puis les personnalités étrangères.

Le PAPE

Le PAPE est le parti le mieux coté au baromètre. Sa coté a toujours été positive et ce parti a toujours été classé premier. Il est vrai que le lectorat de JB News a longtemps été un lectorat proche de ce parti, ce qui est cependant de moins en moins vrai (notamment depuis le numéro 7). On note d’ailleurs un fléchissement de la cote de ce parti lors des deux derniers baromètre, montrant un changement de lectorat de notre journal. Le leadeur du PAPE a toujours été classé premier : la chute entamée entre le baromètre 7 et le 8 a été très vite stabilisée. M. Duclos a lui aussi été largement bien coté (toujours au dessus de 50 points). Le PAPE devra analyser très vite les variations de ces courbes dans les prochains baromètres, quand le nouveau lectorat sera stabilisé.

Le PIED

Le PIED a été relativement bien coté jusqu’au 6ème baromètre. Son leadeur a cependant profité encore plus du lectorat spécifique de notre journal. On voit un réel affaiblissement des deux cotés à partir du baromètre 6, montrant que le nouveau lectorat n’est pas très favorable au PIED. Reste à voir à quel niveau les cotes se stabiliseront : le PIED est en effet passé en dessous de la cote nulle montrant plus d’avis défavorables que d’avis favorables pour ce parti.

Le MAL

La coté du MAL, d’abord assez moyenne, a largement chuté entre le baromètre 4 et le 6. Depuis, la cote remonte montrant un réel intérêt de notre nouveau lectorat pour ce parti. Les membres du MAL s’en tire mieux : ils ont peu passé la barre nulle. Le consul a une barre très stable depuis le baromètre 5 (à environ 20 points), la cote de M. Dejonghe moins stable semble progresser largement depuis le numéro 7. Le changement de lectorat de JB News devrait largement profiter à ce parti.

L’UNS

Situation paradoxale pour le petit dernier des partis politique avec une parfaite symétrie entre l’UNS et son leadeur, M. Raulet. La cote du parti a commencée très bas (-100) et semble se stabiliser assez basse (-40). M. Raulet, après une chute importante, semble se stabiliser vers 0 points. Quand à Melle Castet, elle semble profiter du changement de lectorat de JB News pour commencer à grimper.

Autres citoyens

Pour les citoyens présents depuis le début du baromètre, on observe des courbes assez parallèles entre M. Seguin et M. Beauvais qui profitent tous deux du changement de lectorat de JB News. M. Muller, après avoir touché les grands fond (-100 au 6ème baromètre) semble profiter de l’oubli de ses projets par les citoyens nautiens et remonte faiblement. M. de Montalbion a connue une vie nautienne en perte continuelle de popularité (de +100 à –50) avant son départ. Dans les nouveaux citoyens, Bob et Niels s’enfonce dans les négatifs quant à Calie, elle semble se stabiliser vers 50 points. Enfin, M. Guery, non coté avant le 7ème baromètre, a une coté honnête au alentours de 20 points.

Les résidants étrangers

Egon Scheinwald a perdu complètement la popularité qu’il pouvait avoir dans les premiers baromètres. Il se stabilise vers –60. Ra Dada et de Mythilène se battent pour la première place meme si l’avantage revient actuellement à Ra Dada avec une baisse continue de la popularité de Mythilène depuis le 5ème baromètre.

Libre expression

Nous avons reçu cette tribune libre pour le JB-News de cette semaine... Nous vous la livrons brute.

Les élections Consulaires laissent toujours place à un calme démocratique en RFV durant le déroulement du scrutin... Cette fois-ci la coutume a été confirmée. Cependant, tout repart, très vite, dès que le Consul a pris ses fonctions. Depuis l'élection de M. Lalande le 15 Octobre peu de choses on effectivement été faites, mais Nautia s'est effectivement doté d'une Constitution et d'un Président de l'Université dans des conditions un peu irrégulières. Mais la nouveauté, est du côté des Questeurs... Ces nouveaux "ministres" seront élus, ésperons que dans peu de temps, par le Parlement, et la campagne a déjà commencé. Je me porte candidat à la questure de la ville. J'ai déjà fait part de mon plan de travail au Parlement et c'est pour cela que je ne vais pas y revenir outre mesure, mais je voudrais ici, exposer mes opinions sur la question; des opinions que je me garderais d'imposer, des opinions qui marqueront les travaux de base de la questure si je suis élu, mais qui ne seront pas appliqués.

En effet, je crois que mes idées sont minoritaires, et qu'elles font l'objet d'un refus par une grande partie de Nautia, mais je crois qu'elles sont utiles pour mener à bien le travail que Nautia doit faire. Le temps est loin. Lorsque cela faisait près d'un an que j'étais à Nautia, j'ai proposé la création d'une deuxième chambre législative. Je n'en vois pas l'utilité aujourd'hui, vu que je crois que la Constitution que nous nous sommes donnés est bonne et qu'il faut la conserver sans pour autant refuser des changements s'ils se font nécessaires. Mais je crois que les villes, elles, devront se doter d'une sorte d'exécutif dynamique, qui fasse dans la Ville ce que le Consul fait dans la Nation.

Que signifie un exécutif dynamique? C'est tout bonnement un exécutif réduit, disons trois personnes, (Economie, Intérieur, Justice), qui siègeraient dans un Divan et se chargeraient de l'administration de la Ville. Ils seraient élus par les habitants de la cité et ils proposeraient des lois, et un ordre du jour au Conseil Municipal. Le Conseil Municipal réunirait tous les habitants de la ville et il pourrait lui aussi proposer des lois. Il ne faut pas jeter à la corbeille le meilleur principe Nautien, instauré par la Constitution de M. Duclos, qui est la démocratie directe.

Ceci pose le problème de savoir combien d'habitants il faut pour créer une nouvelle "urbs". Je crois qu'un bon chiffre pour lancer la réflexion est 5. Si il y a un Divan formé de 3 personnes, la ville doit au moins en compter presque le double, avec des chances d'atteindre un nombre "d'administrés" plus élevé que celui des "administrateurs" en peu de temps. Ensuite se pose le problème des charges du Conseil Municipal. Le Conseil Municipal devrait pouvoir légiférer dans le domaine local dans toutes les matières qui ne touchent pas à la sécurité et unité de la Nation. Ainsi, ils pourraient, lorsque nous aurons une économie, créer des taxes locales, se doter d'instituts d'enseignement qui seconderaient d'une manière ou d'une autres les travaux de l'Université... Mais surtout, sa tache serait celle de donner une vie à la cité, de faire des rues, des bâtiments, des parcs... Et encore des bars... voire même d'une vie politique locale "indépendante" de celle de la Nation.

Les litiges entre les villes et le Consulat pourraient être résolus par la HCJ de Nautia, mais les litiges entre deux voisins d'une ville pourraient être tranchés par ou bien le Divan, ou bien une cour de Justice locale. Il faut aussi voir si les stratuts des villes seront les mêmes ou différents pour chacune. Il est normal que le Consul ait son mot à dire en ce qui concerne l'urbanisation de la capitale, ville qui représente sa gloire et son régime, mais les autres cités, elles, ne seront pas tellement sujettes à ses désirs de grandeur. Ainsi les villes secondaires pourraient échapper à la Mitterandisation de leur urbanisme.

Enfin, reste aussi à résoudre le problème des relations entre le Divan et les autres institutions Nautiennes. Pourra-t-il recourir en justice des mesures du Consulat ou même du Parlement qu'il estime contraires aux intérêts de sa ville? je crois qu'il doit pouvoir faire appel à tout cela, et même peser dans les questions, (qui finiront bien un jour par se poser), d'aménagement du territoire.

Voilà, ce que sont mes avis sur la question des villes, ce que nous devrons rancher ensemble, pour obtenir des lois qui fassent le plus ample consensus... Ce à quoi je renoncerais en portant à terme, si je suis élu, lorsque la questure aux villes aura ses pouvoirs. Mais c'est un renoncement par envie, parce que je crois qu'ensemble mes idées seront agrandies, améliorées, et c'est pour cela que, sans regrets, et avec enthousiasme, je me porte candidat à la questure de la ville.

Juli Martí Casals

Copinage

JB News recrute
JB News recrute des journalistes, en RFV et à l'étranger. Vous vous sentez la flamme de l'écrivain engagé, écrivez-nous à jb.hardouin@ifrance.com.

Le PAPE cherche militants
Le PAPE annonce que toute personne se sentant proche de ses idées peut adhérer ou sympathiser en écrivant à jb.hardouin@ifrance.com

Brèves

Contrairement à ce que nous vous annoncions la semaine dernière, Octobre 2002 a été LE moins le plus actif de Nautia avec 531 mails échangés sur la liste principale. Le seuil des 400 mails puis des 500 mails a été franchis dans les derniers jours d’octobre. Le record de Juin 2002 (517 mails) a donc été dépassé. A ce rythme, le record de mails annuel devrait etre dépassé dès le mois de novembre.

Recherche pour étude scientifique nautien(ne)s en bonne condition physique. L'étude portera sur les effets du Chably Preums sur le comportement et le métabolisme. Les sujets selectionnés devront se soumettre à un questionnaire sur leur experience passée, ainsi qu'à divers experimentations innofensives pour différents ratios Chaby/Sang. Si l'étude est concluante, elle sera soit ajouée à un dossier en faveur de l'ouverture d'un département médecine au sein de la division pataphysique de l'université, soit publiée dans le JB News. Informations complémentaires : Etranger(e)s acceptés (et même demandé(e)s...) Les informations apportées par les sujets seront confidentielles. En aucun cas l'identité des sujets ne sera divulguée, Une connaissance minimum du Chaby est exigée, Le Chaby servant à l'étude est fourni par les chercheurs... contact : calie21@wanadoo.fr

Interview

Nous interviewons pour ce numéro M. Dejonghe, actuellement en pleine actualité car candidat à la questure « Histoire/Géographie » et avec la réforme de l’Université en cours (M. Dejonghe étant doyen du collège de Pataphysique).

JBNEWS > Bonjour M. Dejonghe, vous etes une des figures historiques de Nautia, la liste de vos fonctions est longue : ancien consul, ancien pro-consul, doyen de l'Institut de Pataphysique, ancien proquesteur à la géographie, manager de l'Ice Club et de la Réserve, candidat à la questure Histoire/Géographie, ambassadeur, ... Des mauvaises langues disent que vous tirez les ficelles du pouvoir à Nautia, que le Consul serait votre pantin. Qu'en est-il exactement ?

C'est exactement ça... En fait, je contrôle son corps à distance avec mon esprit qui a développé des capacités insoupçonnées lors de l'explosion de la centrale krasslandaise qui a ravagé Talamnca. Depuis, le Consul Lalande n'est plus qu'un pantin. D'ailleurs Mlle Coopman l'a remarqué assez vite : je lis dans les pensées.

Plus sérieusement, il se trouve que j'ai retrouvé le temps de donner de mon temps... J'essaie de faire les choses au mieux. Il est vrai que mes fonctions ont longtemps été monopolistiques (Géographie, Réserve)... J'ai toujours affirmé mon désir d'une coopération d'arriver à un travail d'équipe, mais je dois dire que j'ai tiré les leçons des reproches qui ont été faits à mon Consulat : aujourd'hui, je demande leur accord aux nautiens une fois le travail accompli, pas avant...

JBNEWS > Vous vous êtes présenté aux élections consulaires face à M. Lalande. Pourtant vous avez été le premier éliminé et vous avez soutenu directement l'actuel Consul. A quoi rimait cette candidature ?

A proposer de nouvelles idées, à profiter d'un certain battage médiatique. J'ai été assez déçu du manque de débats lors de cette campagne... Mais mon objectif n'est pas d'être Consul, je n'ai pas la disponibilité suffisante...

JBNEWS > Vous êtes candidat officiel à la questure Histoire/Géographie. Pourtant, vous vous êtes exprimé pour la séparation de ces deux compétences. Pouvez-vous nous expliquer votre point de vue ?

Je serais intéressé par une fonction de cette nature. Maintenant, je trouve que les questures ne sont pas assez détaillées. Il y a plus d'un moyen pour y arriver... Voilà pourquoi j'avais proposé de garder l'idée de proquesteur dans la constitution (article 8, "Chaque questeur organise librement son administration. Les agents du questeur sont les proquesteurs. Chaque questeur rend compte de son action au Parlement."), en la mettant en parallèle avec celle du proconsul, pour arriver à une certaine cohérence : un proquesteur sera un délégué nommé par un questeur, dans mon esprit pour s'occuper d'une tâche particulière, par exemple "réaliser un plan de Talamanca". Une fois sa tâche accomplie, le travail serait remis au Questeur qui en disposerait. Ainsi on pourra vraiment reconnaître le travail de chacun : Nautia n'est pas seulement une démocratie directe, c'est aussi une création collective de tous les citoyens. J'aimerai que chacun puisse se sentir responsable de notre réalité commune, mais aussi que la nation exprime sa... "reconnaissance"... À tous ceux qui agissent pour son développement.

JBNEWS > Le président nommé à l'Université de Nautia souhaite créer un petit nombre d'institut universitaire. Il serait envisagé de créer un institut couvrant la Géographie, la zoologie, l'étude des populations locales, et peut être même l'histoire. On sait que le président de l'Université de Nautia pense à vous pour diriger cet Institut. On sait aussi que M. Ardoin considère ces domaines comme universitaires et non comme des prérogatives consulaires. Seriez-vous prêt à diriger un tel institut ? Comment voyez-vous la séparation entre prérogatives universitaires et consulaires ?

Je pense que tout ce qui ne relève pas de la loi peut vraisemblablement passer pour un travail universitaire a priori. Il faudra donc veiller à ne pas mélanger les prérogatives : l'Université a pâtit d'une certaine concurrence avec le pouvoir politique, qui pouvait s'expliquer en "l'Université s'occupe de notre passé et de notre avenir, les Proquestures de notre présent"... Pour attirer, l'Université doit aussi nous éclairer sur notre présent. Son directeur aura a marcher sur une corde raide pour développer cette activité... Pour le moment, un tel institut me paraît mal défini, il rassemble trop de prérogatives dans les mêmes mains... Ce qui ne veut pas dire que je n'accepterais pas de le diriger si on me le proposait... Mais je pense que je préfèrerais être sûr que les nautiens acceptent un tel regroupement avant de faire mon choix. Je ne veux pas être un bouc émissaire facilement délogeable en cas de problème...

JBNEWS > Pensez-vous pouvoir, en cas de nominations et élections à ces deux postes, bien discerner les deux fonctions ?

Je pense que c'est là tout le sujet de la réforme de l'Université proposée par M. Ardoin : définir ce qui est du ressort de l'Université et ce qui ne l'est pas. En tant que doyen du Collège Nautien de Pataphysique, je compte bien l'assister dans cette tâche. J'attendrais donc l'établissement du projet de loi sur l'Université avant de décider si je suis capable ou non de faire la différence.

JBNEWS > Comment jugez-vous les résultats du Consul depuis février ? 

Vous voulez son "premier" consulat ? Bien, je l'ai déjà dit. Le Consul Lalande a des ressources qui ne cessent de m'étonner. Je ne suis pas d'accord avec toutes ces décisions, il fait souvent des erreurs dans la forme, mais le fond est bon, et on peut compter sur les nautiens pour chipoter sur la forme pour arriver à des textes corrects, valides et cohérents qui me ravissent. La législation nautienne me procure un plaisir esthétique égal à celui de la poésie romantique.

JBNEWS > Vous êtes une des personnalités de Nautia à avoir fréquenté le plus de partis politiques (PEU, PAPE puis MAL). Comment jugez vous l'action du MAL depuis sa création ? Que pensez-vous de la multiplication actuelle des partis politiques ? Comment voyez-vous l'action de chacun d'eux ? Seriez-vous partisan, comme certains autres, d'un regroupement des partis politiques en grandes tendances (style MAL-UNS contre PAPE-PIED) ?

J'attends toujours un miracle qui permettrait à Juli d'avoir le temps de mettre en oeuvre ses idées politiques. Je pense que les partis d'idées ont leur place à Nautia mais que nos problèmes viennent de la mise en application de nos idées. Contrairement à ce qu'il peut sembler, je ne suis pas pour la multiplication des projets en cours. Je suis pour un ordonnancement des tâches, réalisé par le Consul et le Parlement, qui nous permette un certain niveau de planification qui laisse la place à l'initiative et à la réactivité... Et là je m'aperçois que je n'ai pas de proposition concrète pour mettre cette idée en place... Vous voyez, notre problème est exactement celui-ci : se donner les moyens de notre politique. Faire ce qu'on dit.

Je ne suis pas pour un regroupement de partis. Ce qui est sûr, c'est que le vote de la Constitution m'avait l'air de mettre le Pied en danger : ne faut-il pas deux citoyens pour monter un parti ? Cela me semble dommageable de tout mettre dans le même panier : le PAPE n'est pas le Pied, mais leur entente leur serait sûrmenet profitable... À vrai dire, c'est leur affaire, non ?

Le MAL, comme tout les partis, vit assez mal d'être dans la majorité :ses membres agissent au nom du rôle qu'ils occupent et font tourner la machine... Du coup, ils ont moins de temps pour réfléchir sur le fond et proposer des alternatives. L'opposition est là pour ça, mais je déteste ce schéma de pensée qui fait que l'opposition a tendance à attendre que le gouvernement se plante plutôt que de le prévenir avant... Mon credo est et restera "la Nation avant tout"...

JBNEWS > Comment jugez-vous le renouveau nautien avec l'arrivée en quelques mois de plusieurs citoyens qui semblent désirer rester ?

Du meilleur oeil, évidemment... Je souhaite qu'il arrive à ne pas crouler sous nos idées arrêtées. La jeunesse et la fougue ont toujours quelque chose à nous apporter. Bon après, c'est vrai qu'il faut le physique pour les suivre (regard songeur)...

JBNEWS > Merci M. Dejonghe.

Merci à vous...

Courriers des lecteurs

Excellent journal, si ce n'est que ma côte de popularité est très mal calculée. (Matthieu, Talamanca).
 

Nautiens, nautiennes,
Ben mince alors... ma super stratégie ki consiste à fermer sa tronche,
chut-chut, surtout ne rien dire qui pourrait compromettre ma position marche
du tonnerre !! Wouahahaha, enfoncé l'Egon ! Dans les choux, le Théo !!!

Mon Excellence Ra Dada.
Allez, je suis pas vache... je vous aime aussi.