Traité de Lédao   
TRAITE DE LEDAO

SUR LA RECONNAISSANCE MUTUELLE

ENTRE LA REPUBLIQUE VERTE DE PRYA

ET LA REPUBLIQUE FRANCOPHONE VIRTUELLE DE NAUTIA

La République Francophone Virtuelle de Nautia et la République Verte de Prya reconnaissent mutuellement, en tant que de besoin, leur souveraineté, leur territoire et leur gouvernement tel que définis actuellement.

Les deux nations conviennent qu'elles pourront établir, chacune séparément, une représentation diplomatique envers l'autre.

En l'absence de telle représentation diplomatique, les deux nations conviennent que leurs ambassadeurs respectifs à l'ONV devront être considérés, conformément à la Charte de cette organisation.

Les deux pays décident d'entretenir des liens d'amitiés réciproques et d'agir en conséquence, en évitant de se nuir, en se consultant si nécessaire, en se portant assistance au besoin et si possible, à s'engager de bonne foi dans des coopérations utiles, et à se soumettre au droit dans leurs relations mutuelles.

Conformément à la charte de l'ONV, les deux nations soumettront leurs différents à la négociation et en cas d'échec à la Cour Internationale de Justice."

Signé à Lédao le 15 avril 2004,

Fluke Kelso, pour Prya

Matthieu Duclos, pour Nautia



<< Retour à Année 2004 : Les textes de loi de 2004
Le 15 avril 2004,
Les Presses de la République sont motorisées par CMS Made Simple